Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Équipage
 

Les exigences en termes d’équipage

L’effectif minimal de sécurité

Au niveau international, le chapitre V de la Convention SOLAS prévoit que l’équipage doit être suffisant en nombre. La résolution IMO A 1047(27) de l’assemblée définit les prescriptions applicables pour la détermination d’un minimum safe manning document.
Au niveau national, c’est l’article L. 5522-2 du code des transports qui prévoit :
"I. - Tout navire est armé avec un effectif de marins suffisant en nombre et en niveau de qualification professionnelle pour garantir la sécurité et la sûreté du navire et des personnes à bord que le respect des obligations de veille, de durée de travail et de repos.
II. - La fiche d’effectif minimal désigne le document par lequel l’autorité maritime atteste que l’effectif du navre satisfait aux exigences des conventions internationales pertinentes selon le type de navire et des mesures nationales prises pour leur application."

Pour ce qui concerne les normes de formation, elles sont établies au niveau international par la Convention STCW dont l’objectif est d’améliorer la sauvegarde de la vie humaine en mer et la protection du milieu marin, en établissant des normes internationales de qualification et de certification des gens de mer et des normes concernant la veille. La convention prend en compte le phénomène d’internationalisation croissante des équipages. En établissant des normes communes, et en instituant la procédure de reconnaissance des brevets, elle facilite la mobilité des officiers et des équipages entre des navires battant pavillon de différents pays.
Au niveau national, les dispositions de la Convention sont mise en œuvre par le décret n°2015-723 du 24 juin 2015 modifié relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d’exercice de fonctions à bord des navires armés au commerce, à la plaisance, à la pêche et aux cultures marines.
Pour davantage d’information sur les qualifications requises à bord des navires battant pavillon français ou encore les formations dispensées en France, consultez la page dédiée du site du ministère : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/formation-professionnelle

La nationalité des équipages

Il est stipulé dans l’article L. 5612-3 qu’au moins 35% des marins membres de l’équipage à bord des navires immatriculés au RIF, doivent être ressortissants d’un État membre de l’UE ou de la Confédération suisse ou encore d’un État partie à tout accord international ayant la même portée en matière de droit de séjour et au travail. Cependant, pour les navires ne bénéficiant pas ou plus du dispositif d’aide fiscale attribué au titre de leur acquisition, ce pourcentage est fixé à 25% (sur la base de la fiche d’effectif).
Remarque : Le respect de l’obligation mentionnée aux deux premiers alinéas de cet article peu, à la demande de l’armateur, s’apprécier non par navire, mais à l’échelle de l’ensemble des navires immatriculer au RIF exploités par cet armateur. Le respect de l’obligation mentionnée aux mêmes deux premiers alinéas est vérifié chaque année.

Condition équipage - appréciation par navire

Condition équipage - appréciation au niveau d’une flotte

Le capitaine et son suppléant

Il est également précisé dans ce même article que le capitaine et son suppléant, garants de la sécurité du navire et de son équipage, de la protection de l’environnement et de la sûreté, doivent être obligatoirement ressortissants de l’UE. L’accès aux fonctions mentionnées à l’alinéa précédent est subordonné à la possession de qualifications professionnelles et à la vérification d’un niveau de connaissance de la langue française et des matières juridiques permettant la tenue des documents de bord et l’exercice des prérogatives de puissance publique dont le capitaine est investi. Un décret précise les conditions d’application de cette dernière disposition.

Pour consulter la rubrique dédiée du site, cliquez ici